Urbanisme

Le logement a été victime du dogme de la préemption d’avant 2014 et depuis l’arrivée de cette majorité municipale, la spéculation immobilière a pris le relais avec la volonté de chasser la classe populaire. Saint-Ouen est victime des excès du passé et du présent.

Pour les 6 prochaines années notre ville a besoin d’équilibre et de justice sociale. 

Nous mettrons un arrêt provisoire sur les constructions immobilières afin de faire un audit sur les carences en termes d’équipements concernant les écoles, crèches, collèges et autres. Nous mettrons en place un dispositif responsable et solidaire avec les engagements suivants:

– la priorité pour les quartiers populaires afin de lancer un programme important de rénovations et de constructions des logements locatifs populaires dignes et dilués dans toute la ville afin d’en finir avec les quartiers ghettos, 

– nous signerons la Charte immobilière de Plaine commune qui permettra de vendre à des prix cohérents et préférentiels pour les audoniens, 

– nous lancerons un programme d’envergure d’accession sociale à la propriété pour permettre aux audoniens avec des revenus moyens de pouvoir enfin acheter et rester dans leur ville, 

– la végétalisation, le vélo et les aménagements pour un meilleur tri sélectif des déchets seront inscrit dans le cahier des charges de toutes les constructions immobilières, 

-arrêt de la préemption contre les particuliers.

Ni retour au dogme, ni spéculation immobilière mais justesse et justice sociale pour que Saint-Ouen reste une ville pour tous.

Crèches

La ville accueille de plus en plus de jeunes parents mais l’offre de places en crèches est très insuffisante. Nous lancerons un programme d’envergure de construction et d’accompagnement de créations de crèches.