Écologie

Pollution

La canicule devient un phénomène récurrent, il nous appartient d’anticiper afin d’éviter le pire.

Des pics de pollution inhabituels à Saint Ouen et demain quelles températures si nous ne réagissons pas ?

La responsabilité nous impose un changement dans notre mode de consommation, de transport et dans nos activités professionnelles.

Manger plus de fruits et légumes de saison sans pesticides, doit être une règle et un droit dans une société solidaire afin de protéger notre bien commun « la planète » mais aussi notre santé.

Dans nos activités professionnelles, le recyclage devient impératif. 

Avec ces canicules à répétition on se rend compte combien il est agréable de croiser un arbre, pourtant on continue à bétonner la ville et à supprimer les espaces verts alors qu’il faudrait planter des arbres partout à Saint Ouen.

Avec cette chaleur la soif est omniprésente, subitement lorsqu’on a plus une bouteille d’eau minérale dans le frigo on s’affole alors que dans beaucoup de pays du monde l’eau est rare et parfois inaccessible.

Pourtant l’eau est un droit universel, une municipalité solidaire est une ville qui prend soin de sa population et qui regarde le monde dans lequel nous vivons au-delà de nos frontières. 

Depuis des années la pollution s’aggrave à Saint-Ouen dans une indifférence totale, nous subissons la double peine entre la pollution automobile et un incinérateur en face des habitations:

-nous mettrons en place un dispositif de surveillance pour protéger les audoniennes et les audoniens, 

-nous installerons des composteurs pour recycler les déchets végétaux, 

-nous établirons des objectifs de réduction des déchets avec les villes qui incinèrent leurs déchets à Saint-Ouen, 

– nous interdirons l’usage des sacs en plastique à Saint-Ouen, 

-nous créerons un portail et application numérique des commerces à Saint-Ouen qui intègrent le développement dans leur cahier des charges, 

-création d’une recyclerie de récupération et d’insertion dans le secteur des puces, avec un atelier réparation, un autre couture et un magasin de vente. 

Solidarité et précaution, nous ne prendrons aucun risque sur la santé des audoniennes et des audoniens. 



– Création d’un site Web avec une application numérique qui regroupera les commerces qui acceptent de signer une charte eco-responsable, dont l’extinction des lumières des vitrines et des enseignes après la fermeture des magasins. Nous signerons un arrêté afin de rappeler l’interdiction des sacs en plastique, nous proposerons une alternative d’emballages écologiques pour les commerces qui signeront la Charte. L’objectif est de créer l’adhésion des commerçant, nous privilégierons, la concertation, la douceur et le dialogue. Le cahier des charges sera simple, emballages, traitement des déchets, recyclage, extinction des lumières à la fermeture, et d’autres critères seront proposé. Nous déterminerons ensemble le cahier des charges, consommateurs, commerçants, élus.

 
– Création d’une application numérique pour le partage des véhicules entre audoniens. 
La ville propose un emplacement et un tarif préférentiel aux audoniens qui mettent à disposition leurs véhicule. Nous regarderons s’il est possible légalement d’en faire autant avec les véhicules de la ville. 
L’objectif est de réduire la place de la voiture en ville tout en permettant aux audoniens d’avoir une voiture à disposition lorsque c’est nécessaire. 
 
– Plantation d’arbres et espaces verts. Saint-Ouen étouffe nous élaborerons un plan de plantation d’arbres partout dans la ville, les espaces verts seront également privilégiés. 
 
– Le tri sélectif et la généralisation des composteurs pour le traitement des déchets végétaux. 

– La création d’une recyclerie aux Puces de Saint-Ouen car nos déchets ont du potentiel pour permettre le recyclage et l’insertion. Chacun pourra y déposer des objets et des vêtements. Un atelier réparation des objets mais aussi un atelier couture afin de recycler des vêtements en fin de vie. Le vélo aura sa place  avec un espace atelier solidaire.

Mobilité douce

Mise en place du plan vélo et création de pistes cyclables en partenariat avec toutes les institutions. Développement de navettes électriques l’Audonienne. Train électrique au départ de station de métro, il déposera les visiteurs aux Puces de Saint-Ouen.

L’incinérateur

Un incinérateur au milieu des habitations voilà ce que nous subissons à #SaintOuen. Une cheminée qui déverse sa fumée à quelques mètres des fenêtres des audoniennes et audoniens sans que personne ne s’en inquiète, sous prétexte que c’est légal. Une opacité qui perdure et nous ne savons toujours pas ce qu’il brûle

– Nous demanderons un relevé quotidien de ce qui est brûlé.
– Nous créerons notre propre unité de mesure pour connaître au quotidien l’indice de pollution et ainsi obligé l’arrêt de l’incinérateur lorsque la pollution explose.
– Nous nous battrons pour la suppression de la cheminée afin que la fumée soit transformée en liquide et ainsi recyclée.
– Nous planterons des arbres dans le secteur des docks et partout à Saint-Ouen pour absorber du CO2.
-Nous demanderons aux villes qui incinèrent leurs déchets à Saint-Ouen de s’engager pour une réduction et un meilleur traitement des déchets.

La santé des audoniennes et des audoniens est bien plus importante que le prix du foncier.